Chaonomicon

Le Chaonomicon est le plus célèbre ouvrage interdit. Il révèle l’existence des Grands Anciens, donne une définition déstabilisante du monde et informe sur la pratique de plusieurs sombres rituels. Ses exemplaires ont été maintes fois brûlés par différentes instances religieuses, mais le Chaonomicon revient toujours dans les mains des cultistes du chaos d'une façon bien mystérieuse.

Contenu

Le contenu du Chaonomicon est assez obscur. Tout ceux qui l'ont lu en ont perdu l'esprit ne pouvant plus retranscrire clairement les écrits de l'ouvrage. Seuls les cultistes d'Ahngraaz les plus exaltés peuvent lire les lignes du Chaonomicon sans risque de devenir complètement fous, leurs esprits étant déjà fortement affectés par les idées chaotiques.

D'après les interrogatoires de l'inquisition oktavienne sur différents cultistes, le Chaonomicon se révèle être le livre le plus hérétique de l'histoire, relayant les saints et les anges au même rang que de vulgaires démons excentriques et faisant l’apologie de "vrais dieux", appelés aussi Grands Anciens, dont l'univers leur appartiendraient de droit depuis le commencement du monde. Ces Grands Anciens seraient plus puissants que n'importe quels dieux et ces derniers les craindraient. Ils sont invisibles aux yeux des incroyants et seuls les disciples du chaos seraient capables de les voir, car en effet, le Grand Ancien Mainglytch se serait montré sous la vulgaire forme d'un dieu, sous le nom d'Ahngraaz, pour pouvoir apparaître aux yeux des humains et ainsi montrer la vérité à ses fidèles.

Le Chaonomicon liste un grand nombre de Grands Anciens et plusieurs sombres rituels pour les réveiller, impliquant souvent des sacrifices humains. Le livre donne aussi plusieurs formules magiques pour jeter des sortilèges chaotiques très puissants pouvant déstabiliser la réalité.

Auteurs

Le Chaonomicon ne possède pas un unique auteur, mais plusieurs, un par exemplaire du livre. Le Chaonomicon ne se copie pas comme une bible ou un vulgaire roman, il s'invente à chaque fois de la plume de différents auteurs déments choisis aléatoirement par Ahngraaz. Ces auteurs, comme possédés, arrivent à réécrire le Chaonomicon avec une précision parfaite, n’omettant aucun détail, retranscrivent les pentagrammes sans fautes et avec toujours le même style d'écriture. La chose la plus intrigante est l'origine des auteurs du Chaonomicon, certains n'avaient aucun lien avec les sectes d'Ahngraaz et d'autres n'avaient jamais appris à lire ou écrire. Dans tous les cas, les auteurs disparaissent dans des circonstances abominables, retrouvés décapités et dépecés dans leurs demeures ou dévorés en place publique par un monstre invisible. Certains auteurs ont été inscrits dans les archives de l'inquisition Oktavienne et des enquêtes ont été menés à leurs sujets. Les auteurs hérétiques les plus connus sont l'arabien Abdel-Hak, l'impérial Philippus Liebswerk et la britannienne Jacquline Faucons.

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License