Civilisation Oubliée

La Civilisation Oubliée est le nom donné à énigmatique civilisation établie il y a plusieurs millions d'année dont on retrouve encore quelques ruines antiques enfouies sous terre. Cette civilisation aurait été bâtie par une race ancienne semblable aux humains dont la technologie était fortement supérieure à celle des nations actuelles. Les Voyageurs pensent qu'elle aurait disparu rapidement suite à un terrible cataclysme comparable à l'Apocalypse de l'An Mil.

Localisation

Les cités en ruine de la Civilisation Oubliée se trouvent un peu partout dans le monde, la plupart du temps enfouie sous terre au premier niveau de la Terre Creuse bien que quelques vestiges se trouvent plus profondément encore ou bien même à la surface, perdus dans des forêts denses, enfouies sous les sables du désert, sous la glace des pôles ou même sous l'océan.

Architecture

Les constructions de la Civilisation Oubliée sont principalement faites en grands blocs de pierres gris clair. Ces pierres se ressemblent tous peu, importe la localisation des ruines, ce qui révèle qu'elles ont tous été importés d'une même carrière sans utiliser la roche locale. Ceci prouve que les différentes cités de la civilisation étaient tous connectés par un grand réseau de routes et que les échanges entre elles étaient très fréquentes. De plus il fallait des moyens de transports incroyables pour transporter toutes ces pierres à l'autre bout du monde.

Même si l’érosion a abîmé la plupart des bâtiments, on peut constater assez facilement qu'à l'origine, les murs ont été taillés avec une grande précision impossible à reproduire avec les outils traditionnels de sculpture d'aujourd'hui. De manière général, les murs sont assez épurés et comportent peu de décorations, les bas-reliefs étant uniquement visibles dans des bâtiments spécifiques qui aurait pu servir de bâtiments publics, de temples ou de palais. Les seules variations dans les murs sont de fines bandes creuses qui, par endroit, soutiennent encore des tuyaux constitué d'un étrange verre incassable. Quelques rares bâtiments encore intacts voient ses tuyaux encore remplis d'une étrange matière plasmique lumineuse qui brûle la peau au toucher. Cette substance sert probablement à alimenter de curieuses machines dont le fonctionnement reste mystérieux.

Les structures des cités de la Civilisation Oubliée se ressemblent tous d'une ville à l'autre. Le point central de la cité est toujours constitué d'un énorme bâtiment semblable à un palais comportant plusieurs étages. Bien que la majorité des étages supérieurs se sont effondrés au cours du temps et des séismes, on peut imaginer que ce bâtiment ressemblait davantage à une gigantesque tour plutôt qu'un simple palais.

Ensuite étaient disposés différents grands bâtiments autour de la tour centrale contenant beaucoup de machineries étranges ainsi que de grandes salles vides pouvant accueillir plusieurs milliers de personnes. Ces bâtiments pouvaient avoir la même utilité autrefois que les forges et les places de marchés des villes actuelles.

Le reste de la ville est constitué de multiples habitations construites en hauteur et collées les unes aux autres. Les rues de ces quartiers sont assez larges et tracées selon des lignes géométriques pouvant varier d'une ville à l'autre, certaines sont circulaires, d'autres rectangulaires et d'autres simplement linéaires.

Aux bordures des villes se dressent trois niveaux de fortifications, de gigantesques murs épurés sans créneaux ni meurtrières. On pourrait penser que les cités se battaient entre elles pour justifier l'existences de ces murs, mais l'absence de positions de combats sur les fortifications laissent montrer le contraire. L'explication la plus plausible de l’existence de ces murs est la présence des Grands Prédateurs qui vivaient dans les forêts préhistoriques à cette époque, mais la présence de trois niveaux de murs pourrait révéler des ennemis bien plus dangereux encore.

Une autre particularité des cités oubliées est l’absence de temples et de cimetières. Concernant ce dernier point, aucune trace de cadavre ou d'ossement ne fut trouvé dans les vestiges explorés.

Technologies

En plus de la substance plasmique lumineuse circulant dans certains bâtiments, la Civilisation Oubliée a laissé des vestiges de machines étranges que les Voyageurs eux même n'arrivent pas à faire fonctionner, comme si la technologie de l'époque fonctionnait sur des règles physiques différentes du monde actuel. On y trouve des machines de débroussaillement, de minage, de navigation, de vol et bien d'autres engins destinés à l’aménagement des espaces, mais aussi des armes antiques dont certaines fonctionnent encore.

Certaines cités comportent d'étranges horloges détraquées qui indiquent une époque mystérieuse, ainsi que de grands monolithes aspirant la magie environnante. Ces monolithes d'anti-magie sont convoités par les Voyageurs qui mènent de nombreuses expéditions pour les trouver et les protéger tuant sans hésiter les explorateurs s'approchant trop près des ruines de la cité.

Voici une liste de quelques machines antiques encore fonctionnelles :

  • Le canon solaire est constitué d'un tube en pierre ou en métal contenant en son cœur un dodécaèdre mécanique mystérieux composé d'un noyau de substance plasmique. Exposé au soleil, le dodécaèdre chauffe anormalement jusqu'à atteindre des températures extrêmes. Un mécanisme placé sur le dodécaèdre permet de relâcher l'énergie par une de ses faces, et si cette dernière est dans l'alignement du tube, elle permet de dégager un rayon lumineux d'une vive intensité traversant tout sur son passage. Seuls les murs épais de pierre peuvent arrêter le rayon laissant un immense impact noir fumant après le tir. Une fois le tir effectué, le dodécaèdre redevient froid et se chargera lentement jusqu'à atteindre sa température maximale. Cette machine antique est très efficace contre les navires en bois ou des colonnes de soldats. La technologie a été trouvée par les Maya dans une ruine de la Civilisation Oubliée puis a été récupéré par les Aztèques, puis vendus aux Incas. Les Voyageurs possèdent aussi de nombreux exemplaires de canons solaires datant des Voyageurs de la première génération.
  • Le générateur d'anti-magie peut être considéré comme un moyen de défense efficace contre les mages. Ces grandes machines se trouvent aux cœurs des ruines oubliées et ne peuvent pas être déplacées, en effet, elles sont connectées à un imposant système de nombreuses machines qui ne fonctionnent aujourd'hui que par chance. Un déplacement d'une des machines du système risque de tout dérégler et de rendre le générateur hors service pour toujours. Les Voyageurs tentent pourtant d'analyser et de démonter certaines machines dans le but de comprendre leur fonctionnement, mais de trop nombreux mystères à leurs sujets existent toujours pour tenter un quelconque début de reconstitution. Du point de vue fonctionnel, les Voyageurs ont simplement remarqué que la magie environnante est aspirée par ces générateurs et ceci sur plusieurs milliers de kilomètres. Le processus de destruction de la magie est encore très peu connu, les mages qui ont découvert par eux-mêmes les générateurs considèrent que la magie est attirée par quelque chose d'étrange associé aux générateurs, une sorte de paradoxe permanent de l'espace-temps et la magie viendrait d'elle même pour réparer cette anomalie. Il se pourrait même que la magie n'existe que dans l'unique but de réparer ce paradoxe. Un générateur se trouve justement dans les sous-sols d'Atlantis et daterai de la première génération de Voyageurs. Les Voyageurs actuels l'utilisent pour créer des pierres d'anti-magie permettant une protection efficace des soldats contre les sortilèges.
  • L'arpenteur céleste est une machine qui flotte dans les airs à son activation. Comme toutes les machines antiques elle semble fonctionner grâce à une substance plasmique lumineuse qui ne faiblit jamais. L'arpenteur céleste se présente comme un pavé métallique de taille variable possédant un mécanisme d'activation complexe. En multipliant le nombre d'arpenteurs, les Voyageurs ont déjà élaborés des navires volants et d'ingénieuses tours de défenses. Malheureusement, le nombre d'arpenteurs récupérés dans les ruines se compte seulement par centaines et les Voyageurs gardent cette technologie précieusement à Atlantis, ne la sortant qu'en cas d’extrême urgence.

La Grande Déchirure

Peu importe la grandeur de la Civilisation Oubliée, elle disparut subitement de façon bien mystérieuse, ne laissant aucune trace biologique de ses habitants, seuls les ossements des Grands Prédateurs furent découverts près des cités, mais rien de semblable aux Humains représentés sur les bas-reliefs des palais de leurs cités.

Leur disparition pourrait concorder avec la théorie de la Grande Déchirure, un cataclysme mondial qui aurait tué la majorité des Grands Prédateurs, fait dériver les continents donnant justement naissance à la Grande Déchirure océanique de l'équateur. La catastrophe aurait aussi pu être la cause de l’apparition de la magie, la théorie voulant qu'un terrible paradoxe fut crée par les habitants de la Civilisation Oubliée en lien avec l'invention de ce que les Voyageurs actuels appellent les "générateurs d'anti-magie". Cela expliquerait aussi la disparition soudaine des habitants, recevant le même sort que la première génération de Voyageurs lors de l'Apocalypse de l'An Mil.

L'Histoire Oubliée

Les quelques bribes de l'histoire de la Civilisation Oubliée nous viennent des rares bas-reliefs encore intacts trouvés dans les ruines. Les sculptures racontent l'histoire d'un peuple voulant s'élever vers les cieux, mais leur avidité et leurs divisions ont saccagé leur pays, les rendant impuissants. Ils tentèrent alors d'atteindre les étoiles sur une pile de débris, mais en vain. Au bord de la ruine, les derniers survivants de cette civilisation se rassemblèrent à la hâte dans des grandes pyramides dans l'espoir de fuir le cataclysme qui détruira le monde.

Une autre histoire est évoquée, celle d'un peuple uni construisant une nation idéale, mais, se prenant pour des êtres parfaits, il se prirent pour les créateurs et voulurent changer les lois de ce monde grâce à leurs technologies. Mais l'univers n'était pas prêt à accueillir des vulgaires changements maladroits inventés par des êtres limités. Les éléments se retournèrent contre la civilisation qui disparut aussitôt. Mais le mal était fait, et les changements apportés par le peuple chamboulèrent la réalité, réveillant les Grands Anciens, donnèrent naissance à des dieux et des Démons ainsi qu'à la magie.

En l’absence d’écrits, les Voyageurs ne peuvent rassembler les détails sur l'histoire de la Civilisation Oubliée et sont dans l'obligation de formuler des hypothèses aussi éclairées que folles. Personne ne connaîtra la vérité sur cette Civilisation car même les dieux n'étaient pas témoins de ce mystère.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License