Ecclesiastie

Ecclésiastie

L'Ecclésiastie est la religion dominante du Vieux Continent. Elle a été fondée durant le premier siècle selon les paroles d'Emmanuel de Solyme dit le Saint Christ qui avait prédit l'Apocalypse de l'An Mil et l'arrivée des Dieux de la Ruine.

Les disciples du Saint Christ mirent par écrit ses enseignements en quatre bibles et créèrent une nouvelle religion au cœur de l'Empire Latin. La religion se développa dans tous le Vieux Continent et subit de grandes réformes théologique tel que le culte des saints mais provoqua aussi de nombreux schismes.

Le Culte des Saints

"Le Tout-Puissant est si grand et si mystérieux que l'humain ne peut ni le comprendre, ni le prier. Seuls des êtres exceptionnels imprégnés de la volontés divine peuvent inspirer les Hommes. Les saints sont des intermédiaires entre les pêcheurs et le Très-Haut, priez les de tout votre cœur car seuls eux sont capables de nous sauver."
- Paroles du Père Jérôme, prêtre de Saint Hilias lors du prêche de la Toussaint.

Le culte des saints se base sur une interprétation des paroles du Saint Christ ainsi qu'une volonté du clergé ecclésien de convertir les païens avec un concept pseudo-polythéiste qu'ils pouvaient mieux comprendre.

Bien que croyant à un être suprême incarnant l'ordre et l'univers, les ecclésiens ne le prient pratiquement jamais car il est considéré comme hors d'atteinte de la compréhension humaine. Le nom "Dieu" n'est d'ailleurs évoqué que par abus de langage, dans des expressions ou dans des jurons. Les ecclésiens préfèrent vénérer les saints, des héros qui ont réalisé de grands miracles durant leur vie et qui continuent de veiller sur leurs fidèles depuis l’au-delà.

L'organisation de l'Ecclésiastie tourne principalement autour du culte des saints. Chaque saint possède un culte supervisé par un Archevêque et chaque église est généralement vouée à la vénération d'un saint en particulier, bien que certains édifices peuvent accueillir des chapelles annexes au nom d'autres saints, tel est souvent le cas dans les cathédrales.

Il existe une multitudes de saints répertoriés et officialisés par les différentes instances religieuses. Une expression très populaire parle des "300", représentant les nombreux saints popularisés dans les calendriers, un saint étant fêté chaque jour en plus des autres fête religieuses. Mais en réalité il existe plusieurs milliers de saints, chaque ville pouvant avoir un saint local approuvé par l'Ecclésiastie.

Parmi les milliers de saints existants, douze sortent du lot par leur popularité.

Panthéon Universel Ecclésien
Les saints suivants sont vénérés dans tout le Vieux Continent grâce à leur ancienneté. Ils sont considérés comme les premiers grands saints de l'histoire et ont tous vécus avant l'Apocalypse de l'An Mil.

  • Ste Nisia : Dame de la charité et du secours
  • Ste Maridiane : Dame de la mer, des voyages et du commerce
  • St Hilias : Seigneur des villages, de l’artisanat et de la campagne
  • St Idarius : Seigneur de la science et des écoles
  • St Ludweld : Seigneur des animaux et de la nature
  • St Gregos : Seigneur des traditions, de la guerre et de la justice

Panthéon Récent Ecclésien
Les saints suivants ont tous vécu pendant ou après l'Apocalypse de l'An Mil. Leurs cultes sont considérés comme récents et sont surtout vénérés dans leurs pays d'origine.

  • St Arland : Seigneur de la bravoure et de l’honneur, vénéré en Britagnie
  • Ste Niniane : Dame du lac, de la pureté et de la sagesse, vénéré en Britagnie
  • St Knut : Seigneur de la royauté, de l’unité et de la paix, vénéré en Scandia
  • St Sigwal : Seigneur du courage et de la guerre, vénéré dans le Saint Empire
  • St Oktav : Seigneur des huit vertus et de la dévotion, vénéré dans le Saint Empire
  • St Vladimar : Seigneur de la guerre et de la lutte contre les barbares, vénéré en Ruthévie
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License